Bandeau
GBEN
Slogan du site

Le site du Groupe belge d’Education nouvelle.

1/4
Eduquer un enfant


Jean-Pierre Pourtois, Christine Barras et Nathalie Nisolle publient une Brochure réalisée avec le soutien de la Région wallonne par le CERIS (Centre de recherche et d’innovation en sociopédagogie familiale et scolaire, Université de Mons-Hainaut, Belgique).

Cette brochure destinée aux parents, qui vont l’examiner, la commenter et l’utiliser lors d’une réunion d’éducation familiale animée par un intervenant.
Ses objectifs sont multiples :
• Faciliter le contact entre intervenants et parents en leur présentant un guide accessible, attrayant et directement ancré dans la réalité familiale.
• Familiariser les parents avec les but de l’éducation familiale.
• Présenter un guide permettant aux parents de s’interroger sur leurs pratiques.
• Aider à animer les réunions parentales.
• Permettre aux parents de s’exprimer eux-mêmes sur ce qu’ils vivent en tant que mère ou en tant que père.

Le lecteur peut lire ce qu’il intéresse et laissez de côté, par exemple, la partie plus théorique.

La brochure a été réalisée à partir de l’ouvrage suivant :
POURTOIS Jean-Pierre, DESMET Huguette, L’éducation postmoderne, PUF, Paris, 1997, Réédité en 1998 et 2002.

Prix de vente : 10 €

2/4
PEDAGOGIE DU CHEF D’OEUVRE, Guide pratique

Une philosophie éducative, avant tout !
Cliquer pour voir l’article

Mémoire de master réalisé par Odile Loozen à l’Université de Liège : « Le Chef-d’œuvre pédagogique, pourrait-il être une alternative à l’évaluation externe certificative en fin d’enseignement primaire ? » (2016)


Voir aussi notre "Trait d’Union n° 37" : la pédagogie du chef d’oeuvre en expansion.

3/4
EVALUER SANS NOTER, publié par le LIEN

Cliquer pour voir l’article

Né du sentiment d’urgence qu’il faut au plus vire nous « désintoxiquer » de la note à l’école, ce livre entend relever un triple défi : convaincre les citoyens des méfaits sur l’éducation d’une estimation chiffrée, outil de sélection ; décrire des alrernatives non-chiffrées en matière d’évaluation ; s’interroger sur comment éduquer et évaluer sans exclure. Soit « dé-chiffrer l’humain ".
Une publication du LIEN (Lien international d’Éducation nouvelle)

4/4
7 FACILITATEURS

Le petit dernier de Jean-françois et Léo :
Cliquer pour voir l’article

Vivre du bonheur pédagogique

Depuis l’aube de son apparition, l’Humanité apprend  ! Et si elle s’est engagée dans cette voie salutaire, c’est que certaines conditions étaient réunies. L’objet de cet ouvrage est de répertorier, d’analyser, de comprendre, de rendre visibles et accessibles 7 facilitateurs.

Une seule et même question a servi de fil conducteur à cet écrit  : «  Qu’est- ce qui facilite l’apprentissage  ?  » Des milliers de réponses ont été ainsi exploitées pour en tirer des principes directeurs. En ces temps chahutés où le «  vivre ensemble  » est mis en question, «  l’apprendre ensemble  » mérite d’être exploré et exploité comme source d’expérience positive.

Editions Chronique Sociale
12,50 €

Le traité de « neurosagesse » d’Idriss Aberkane
Article mis en ligne le 2 novembre 2018

par Michel Simonis
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Dans son livre « Libérez votre cerveau ! Traité de neurosagesse pour changer l’école et la société », l’essayiste et conférencier français Idriss Aberkane fournit des clés pour mieux appréhender le fonctionnement de notre matière grise, dans une perspective de libération mentale et sociétale.

A trente ans, Idriss Aberkane est déjà titulaire de trois doctorats (Neuroergonomie et sciences de gestion, Etudes méditerranéennes et orientales, ainsi qu’en Diplomatie et relations internationales), et il est sollicité comme consultant dans le monde entier ! Il est également à la tête de trois entreprises. Cet hyperactif de la connaissance est passionné, entre autres, par les neurosciences, auxquelles il a consacré sa dernière thèse, de laquelle est tirée en partie son livre à succès « Libérez votre cerveau ! Traité de neurosagesse pour changer l’école et la société », paru en octobre 2016.

Tiroirs multiples

Dans cet ouvrage passionnant aux tiroirs multiples, Idriss Aberkane interpelle nos modèles sociétaux, et en particulier l’école, qui actuellement, selon lui, « encourage l’art de rester à sa place ». Une école dissuasive, qui ne sélectionne « que ceux qui supportent son joug ». « Issue de la révolution industrielle, notre éducation est centrée sur la pensée de l’usine, et sa vertu cardinale est la conformité. Pas la créativité, pas le caractère, pas l’amour des savoirs, pas l’épanouissement. Non, la conformité avant toute chose », écrit-il.

« Il faut remettre le plaisir au cœur de l’école. Si notre cerveau l’a développé et fonctionne avec lui, ce n’est pas par hasard. Dans l’école actuelle, les professeurs souffrent autant que les élèves. Or, dans une école saine, les professeurs prennent du plaisir parce qu’ils sont les chefs étoilés de la connaissance, et les élèves prennent du plaisir, parce qu’ils se régalent et qu’ils apprennent à cuisiner. » (Idriss Aberkane)

Contre une école passéiste et élitiste à seule visée économique, l’auteur prône une école exploratrice, innovante et créatrice, basée sur un authentique échange de savoirs. Une école de l’épanouissement. Selon Aberkane, l’éducation doit être inclusive et libératrice, ce qu’il désigne comme « éducation ergonomique, multimodale, ou multicanal ». Par ailleurs, l’école doit être ludique. Sur le plan neuroscientifique, explique Aberkane, le jeu est la façon naturelle d’apprendre. Il aspire donc à « une excellence amusante », qui prenne également en compte le bien être des enseignants.
Dans les domaines du développement humain et personnel, Aberkane prône une « neurosagesse », sous peine d’autodestruction. Une hypertechnicité peut conduire à l’inhumanité, au lieu d’améliorer nos conditions d’existence sur notre planète. « Nous idéalisons l’avancée technologique et ridiculisons la spiritualité et la sagesse, et nos avancées technologiques n’ont pas été rattrapées par celles de notre conscience. Nous sommes philosophiquement immatures, ce qui fait de notre civilisation un danger pour elle-même », dit-il.

« Gymnoétique »

La solution ? Elle dépend entièrement de nous, individuellement et collectivement, de la manière dont nous explorons et utilisons notre univers mental. Selon I’auteur, il faut « guérir des troubles de la posture cognitive ». « Et l’on peut changer le monde en changeant les postures mentales », affirme-t-il. (voir la suite...)

Idriss Aberkane, « Libérez votre cerveau ! Traité de neurosagesse pour changer l’école et la société » – Editions Robert Laffont, octobre 2016, 280 pages, 20 euros.