Bandeau
GBEN
Slogan du site

Le site du Groupe belge d’Education nouvelle.

1/4
Eduquer un enfant


Jean-Pierre Pourtois, Christine Barras et Nathalie Nisolle publient une Brochure réalisée avec le soutien de la Région wallonne par le CERIS (Centre de recherche et d’innovation en sociopédagogie familiale et scolaire, Université de Mons-Hainaut, Belgique).

Cette brochure destinée aux parents, qui vont l’examiner, la commenter et l’utiliser lors d’une réunion d’éducation familiale animée par un intervenant.
Ses objectifs sont multiples :
• Faciliter le contact entre intervenants et parents en leur présentant un guide accessible, attrayant et directement ancré dans la réalité familiale.
• Familiariser les parents avec les but de l’éducation familiale.
• Présenter un guide permettant aux parents de s’interroger sur leurs pratiques.
• Aider à animer les réunions parentales.
• Permettre aux parents de s’exprimer eux-mêmes sur ce qu’ils vivent en tant que mère ou en tant que père.

Le lecteur peut lire ce qu’il intéresse et laissez de côté, par exemple, la partie plus théorique.

La brochure a été réalisée à partir de l’ouvrage suivant :
POURTOIS Jean-Pierre, DESMET Huguette, L’éducation postmoderne, PUF, Paris, 1997, Réédité en 1998 et 2002.

Prix de vente : 10 €

2/4
PEDAGOGIE DU CHEF D’OEUVRE, Guide pratique

Une philosophie éducative, avant tout !
Cliquer pour voir l’article

Mémoire de master réalisé par Odile Loozen à l’Université de Liège : « Le Chef-d’œuvre pédagogique, pourrait-il être une alternative à l’évaluation externe certificative en fin d’enseignement primaire ? » (2016)


Voir aussi notre "Trait d’Union n° 37" : la pédagogie du chef d’oeuvre en expansion.

3/4
EVALUER SANS NOTER, publié par le LIEN

Cliquer pour voir l’article

Né du sentiment d’urgence qu’il faut au plus vire nous « désintoxiquer » de la note à l’école, ce livre entend relever un triple défi : convaincre les citoyens des méfaits sur l’éducation d’une estimation chiffrée, outil de sélection ; décrire des alrernatives non-chiffrées en matière d’évaluation ; s’interroger sur comment éduquer et évaluer sans exclure. Soit « dé-chiffrer l’humain ".
Une publication du LIEN (Lien international d’Éducation nouvelle)

4/4
7 FACILITATEURS

Le petit dernier de Jean-françois et Léo :
Cliquer pour voir l’article

Vivre du bonheur pédagogique

Depuis l’aube de son apparition, l’Humanité apprend  ! Et si elle s’est engagée dans cette voie salutaire, c’est que certaines conditions étaient réunies. L’objet de cet ouvrage est de répertorier, d’analyser, de comprendre, de rendre visibles et accessibles 7 facilitateurs.

Une seule et même question a servi de fil conducteur à cet écrit  : «  Qu’est- ce qui facilite l’apprentissage  ?  » Des milliers de réponses ont été ainsi exploitées pour en tirer des principes directeurs. En ces temps chahutés où le «  vivre ensemble  » est mis en question, «  l’apprendre ensemble  » mérite d’être exploré et exploité comme source d’expérience positive.

Editions Chronique Sociale
12,50 €

Réveiller le rêveur, changer le rêve
symposium
Article mis en ligne le 20 février 2008
dernière modification le 21 février 2008
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Samedi 26 avril 2008

9h30 - 17h00
à TIHANGE (Huy), au CAF
(Centre d’Auto-formation de la Communauté Française),
1, route de Neuville, à 4500 Tihange (Huy).

Animation : Michel Simonis et Gertrude Croé.

Changer de vision... Prendre conscience que tout est relié : écologie, économie, épanouissement humain.

Ce symposium, créé par l’organisation "The Pachamama Alliance"*, explore trois enjeux fondamentaux auxquels nous faisons face et qui sont en fait trois facettes d’un seul et même thème : l’équilibre écologique, la justice sociale, l’épanouissement spirituel.

Informations chiffrées, courts-métrages, témoignages vidéo d’experts et interactions dynamiques en groupe nous mèneront à une réflexion profonde et constructive pour nous aider à changer de regard sur nous et sur le monde.

Le symposium est un outil puissant de sensibilisation, de prise de conscience et d’engagement, doté d’un grand nombre d’informations et de références, adaptable à tout public, enseignement primaire, secondaire et supérieur, divers publics adultes, familles, collectivités, associations...

La présentation du processus "Réveiller le rêveur" dans le cadre du GBEN (Groupe Belge d’Education Nouvelle) et du réseau Culture et Développement visera plus particulièrement à cette dynamique d’appropriation et d’adaptation de l’outil en vue d’une diffusion dans les différents publics avec lesquels nous travaillons.

Informations pratiques

Participation aux frais : 25 € y compris une collation à midi).
Pour une seconde personne (ou plus) de la même famille : 20 €.
à verser au compte 523-0454725-64 de "L’Arc-en-ciel (à l’attention de Michel Simonis)"
Merci de préciser nom, adresse, téléphone, email éventuel des personnes inscrites.
L’inscription est ferme au reçu du versement de la participation.

Un plan d’accès sera communiqué aux personnes inscrites.

Sur demande, en vue d’un co-voiturage, Michel Simonis vous communiquera les coordonnées des personnes inscrites de votre région.

Réponse avant le 15 mars 2008 à Michel Simonis
email : michel.simonis chez teledisnet.be
tél./fax : 085 21 67 06


Présentation du symposium

Dans nos sociétés occidentales, nous avons engrangé des connaissances scientifiques prodigieuses, développé des modes de raisonnements qui nous semblent logiques et progressé sans cesse dans le domaine de la technologie. Nous avons dans l’ensemble amélioré notre niveau de vie et notre confort. Dans le même temps, de nombreux experts s’accordent à dire que nous sommes, à l’heure actuelle, confrontés à des faits accablants prouvant que notre société moderne se dirige vers une crise majeure. D’éminents scientifiques nous montrent que les systèmes économiques et industriels mis en place par les sociétés nanties sont susceptibles de bouleverser l’équilibre fragile et complexe de la vie sur notre planète.

Cette approche particulière du monde, les peuples indigènes d’Amérique du Sud la qualifient de "rêve. Certaines communautés, qui ont préservé un lien étroit avec la nature, nous interpellent. Eux qui possèdent une connaissance et une sensibilité intrinsèques de la nature, celle de ne faire qu’un avec elle, ont une règle selon laquelle rien ne doit être entrepris qui pourrait constituer une menace pour les générations futures.

Le message des Indiens d’Amérique du Sud est clair : l’acte le plus fort qui puisse être posé pour sauver la planète et les êtres qui l’habitent est de "changer le rêve des populations du Nord".
Le rêve du Nord ? Nous sommes, disent-ils, dans une époque de "transe" économique, sous l’emprise du rêve d’un "paradis futur". Un fantasme de bien-être économique à n’importe quel prix, qui détruit non seulement l’environnement mais aussi notre communauté humaine.

S’il est urgent, pour notre survie collective, de transformer les valeurs fondamentales et les perceptions de notre société occidentale, pas question pour autant de diaboliser une façon de vivre par rapport à une autre. Changer de vision, c’est rapprocher deux manières de voir : la sagesse qui honore la terre et le génie du monde moderne technologique dans lequel nous vivons.
C’est un changement de perspective. C’est se reconnaître comme individus engagés qui oeuvrent ensemble pour un même projet ; un projet où tout un chacun est prêt à agir et à envisager une nouvelle manière de voir.

Notre vision du monde sans celle des peuples indigènes menace aujourd’hui la vie sur notre planète.
Les connaissances propres aux deux mondes sont importantes et, lorsque nous les combinons, elles deviennent extrêmement puissantes.

Pour plus d’information : visiter
http://www.reveillerlereveur.org/
et http://www.pachamama.org.

D’autres sources seront communiquées au cours du Symposium.

Voir aussi http://www.dbao.be/CultEtDev.htm,
et www.larcenciel.be


Forum
Répondre à cet article