Bandeau
GBEN
Slogan du site

Le site du Groupe belge d’Education nouvelle.

1/4
Eduquer un enfant


Jean-Pierre Pourtois, Christine Barras et Nathalie Nisolle publient une Brochure réalisée avec le soutien de la Région wallonne par le CERIS (Centre de recherche et d’innovation en sociopédagogie familiale et scolaire, Université de Mons-Hainaut, Belgique).

Cette brochure destinée aux parents, qui vont l’examiner, la commenter et l’utiliser lors d’une réunion d’éducation familiale animée par un intervenant.
Ses objectifs sont multiples :
• Faciliter le contact entre intervenants et parents en leur présentant un guide accessible, attrayant et directement ancré dans la réalité familiale.
• Familiariser les parents avec les but de l’éducation familiale.
• Présenter un guide permettant aux parents de s’interroger sur leurs pratiques.
• Aider à animer les réunions parentales.
• Permettre aux parents de s’exprimer eux-mêmes sur ce qu’ils vivent en tant que mère ou en tant que père.

Le lecteur peut lire ce qu’il intéresse et laissez de côté, par exemple, la partie plus théorique.

La brochure a été réalisée à partir de l’ouvrage suivant :
POURTOIS Jean-Pierre, DESMET Huguette, L’éducation postmoderne, PUF, Paris, 1997, Réédité en 1998 et 2002.

Prix de vente : 10 €

2/4
PEDAGOGIE DU CHEF D’OEUVRE, Guide pratique

Une philosophie éducative, avant tout !
Cliquer pour voir l’article

Mémoire de master réalisé par Odile Loozen à l’Université de Liège : « Le Chef-d’œuvre pédagogique, pourrait-il être une alternative à l’évaluation externe certificative en fin d’enseignement primaire ? » (2016)


Voir aussi notre "Trait d’Union n° 37" : la pédagogie du chef d’oeuvre en expansion.

3/4
EVALUER SANS NOTER, publié par le LIEN

Cliquer pour voir l’article

Né du sentiment d’urgence qu’il faut au plus vire nous « désintoxiquer » de la note à l’école, ce livre entend relever un triple défi : convaincre les citoyens des méfaits sur l’éducation d’une estimation chiffrée, outil de sélection ; décrire des alrernatives non-chiffrées en matière d’évaluation ; s’interroger sur comment éduquer et évaluer sans exclure. Soit « dé-chiffrer l’humain ".
Une publication du LIEN (Lien international d’Éducation nouvelle)

4/4
7 FACILITATEURS

Le petit dernier de Jean-françois et Léo :
Cliquer pour voir l’article

Vivre du bonheur pédagogique

Depuis l’aube de son apparition, l’Humanité apprend  ! Et si elle s’est engagée dans cette voie salutaire, c’est que certaines conditions étaient réunies. L’objet de cet ouvrage est de répertorier, d’analyser, de comprendre, de rendre visibles et accessibles 7 facilitateurs.

Une seule et même question a servi de fil conducteur à cet écrit  : «  Qu’est- ce qui facilite l’apprentissage  ?  » Des milliers de réponses ont été ainsi exploitées pour en tirer des principes directeurs. En ces temps chahutés où le «  vivre ensemble  » est mis en question, «  l’apprendre ensemble  » mérite d’être exploré et exploité comme source d’expérience positive.

Editions Chronique Sociale
12,50 €

Happy Birthday, suite...
Article mis en ligne le 21 mars 2017

par Michel Simonis
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Charles évoquait un "printemps d’Education nouvelle" avec notamment un rencontre GBEN/GROEN. Ne pas confondre. Le GROEN de Charles, c’est une idée de Groupe roumain d’Education nouvelle. Je propose qu’on écrive GRO.EN pour éviter toute confusion !
En tout cas, de nos échanges, ont émergé deux livres, pas tout jeunes, mais toujours bien vivants : l’un de Gianni Rodari, GRAMMAIRE DE L’IMAGINATION (1979), l’autre de Seymour Papert, JAILLISSEMENT DE L’ESPRIT (1981). En allant chercher des références, j’apprend qu’il vient de mourir (en été 2016) : je vous propose un article paru dans le "Café pédagogique" à cette occasion.

Maintenant que notre site va être visité par les roumains, qui viendront y grapiller et traduire des articles, voici quelques mots à propos de ces livres.

Grammaire de l’imagination :


"Cette Grammaire de l’imagination, unique en son genre par son humour et son intelligence pétillante, constitue un ouvrage essentiel pour tous ceux qui s’intéressent aux processus de l’imagination : enseignants, animateurs, formateurs, parents, mais aussi tout "candidat libre" à une écriture débridée. "Somme du gai savoir de Rodari, livre à la fois de pédagogie et du poétique pour pédagogues et pédagogie pour poètes", comme l’a défini Italo Calvino, cet essai regorge d’idées dynamisantes pour le lecteur. Il est tout à la fois grave et facétieux, rigoureux et brillant, nourri de tradition et subversif, pétri de culture et d’expérience concrète des enfants. Dans le monde, de nombreuses associations pédagogiques et culturelles se réclament de la pensée, de l’action de Gianni Rodari, écrivain (Prix Andersen 1970), journaliste et pédagogue de la créativité."

Grammaire de l’imagination Broché - 23 septembre 2010
La première édition date de 1979.
de Gianni Rodari


Jaillissement de l’esprit, de Seymour Papert

Seymour Papert - Jaillissement de l’esprit

Voici un extrait du livre que j’ai évoqué avec les roumains ce lundi à La Marlagne.

Et si ce que S. Papert dit des mathématiques s’appliquait à tous les apprentissages ?

Nous finirons par nous rendre compte que certaines des connaissances les plus "personnelles" de l’individu sont aussi les connaissances les plus profondément mathématiques. Et l’on verra que les mathématiques, sous bien des formes (mathématiques de l’espace, du mouvement, des modèles d’action répétitifs), sont l’une des choses les plus naturelles aux enfants.

Au fur et à mesure que nous travaillions sur ces idées, mes collègues et moi, l’apparition d’un certain nombre de principes est venue mieux structurer notre concept de "mathématiques que chacun puisse s’approprier".

Nous avons vu surgir d’abord le principe de continuité  : les mathématiques abordées doivent présenter une continuité avec des connaissances personnelles déjà bien assimilées qui puissent leur conférer une sorte de chaleur et de vie, ainsi qu’un ancrage "cognitif".

Apparut ensuite le principe de puissance ajoutée  : celui qui apprend doit pouvoir, grâce à l’acquisition de ces mathématiques, se lancer dans de nouveaux projets, chargés de signification personnelle, et qu’il n’était pas question pour lui d’envisager auparavant.

Enfin se dessina un principe de résonance culturelle  : la question étudiée doit trouver un sens dans un contexte social plus vaste. J’ai déjà dit que la géométrie (par exemple), devait avoir un sens aux yeux des enfants. Mais elle n’en aurait pas réellement pour eux si elle n’était acceptée aussi par les adultes. Des mathématiques pour enfants, si l’on veut qu’elles soient dignes de ce nom, ne sauraient être comme un médicament détestable que nous nous permettrions de leur infliger, tout en nous gardant bien d’en absorber nous-mêmes...

(Extraits du chapitre : MATHOPHOBIE : L’HORREUR D’APPRENDRE, p.73, chapitre 2 du livre Jaillissement de l’esprit)

P.S. :

A propos de Seymour Papert, voir aussi