Bandeau
GBEN
Slogan du site

Le site du Groupe belge d’Education nouvelle.

1/4
Eduquer un enfant


Jean-Pierre Pourtois, Christine Barras et Nathalie Nisolle publient une Brochure réalisée avec le soutien de la Région wallonne par le CERIS (Centre de recherche et d’innovation en sociopédagogie familiale et scolaire, Université de Mons-Hainaut, Belgique).

Cette brochure destinée aux parents, qui vont l’examiner, la commenter et l’utiliser lors d’une réunion d’éducation familiale animée par un intervenant.
Ses objectifs sont multiples :
• Faciliter le contact entre intervenants et parents en leur présentant un guide accessible, attrayant et directement ancré dans la réalité familiale.
• Familiariser les parents avec les but de l’éducation familiale.
• Présenter un guide permettant aux parents de s’interroger sur leurs pratiques.
• Aider à animer les réunions parentales.
• Permettre aux parents de s’exprimer eux-mêmes sur ce qu’ils vivent en tant que mère ou en tant que père.

Le lecteur peut lire ce qu’il intéresse et laissez de côté, par exemple, la partie plus théorique.

La brochure a été réalisée à partir de l’ouvrage suivant :
POURTOIS Jean-Pierre, DESMET Huguette, L’éducation postmoderne, PUF, Paris, 1997, Réédité en 1998 et 2002.

Prix de vente : 10 €

2/4
PEDAGOGIE DU CHEF D’OEUVRE, Guide pratique

Une philosophie éducative, avant tout !
Cliquer pour voir l’article

Mémoire de master réalisé par Odile Loozen à l’Université de Liège : « Le Chef-d’œuvre pédagogique, pourrait-il être une alternative à l’évaluation externe certificative en fin d’enseignement primaire ? » (2016)


Voir aussi notre "Trait d’Union n° 37" : la pédagogie du chef d’oeuvre en expansion.

3/4
EVALUER SANS NOTER, publié par le LIEN

Cliquer pour voir l’article

Né du sentiment d’urgence qu’il faut au plus vire nous « désintoxiquer » de la note à l’école, ce livre entend relever un triple défi : convaincre les citoyens des méfaits sur l’éducation d’une estimation chiffrée, outil de sélection ; décrire des alrernatives non-chiffrées en matière d’évaluation ; s’interroger sur comment éduquer et évaluer sans exclure. Soit « dé-chiffrer l’humain ".
Une publication du LIEN (Lien international d’Éducation nouvelle)

4/4
7 FACILITATEURS

Le petit dernier de Jean-françois et Léo :
Cliquer pour voir l’article

Vivre du bonheur pédagogique

Depuis l’aube de son apparition, l’Humanité apprend  ! Et si elle s’est engagée dans cette voie salutaire, c’est que certaines conditions étaient réunies. L’objet de cet ouvrage est de répertorier, d’analyser, de comprendre, de rendre visibles et accessibles 7 facilitateurs.

Une seule et même question a servi de fil conducteur à cet écrit  : «  Qu’est- ce qui facilite l’apprentissage  ?  » Des milliers de réponses ont été ainsi exploitées pour en tirer des principes directeurs. En ces temps chahutés où le «  vivre ensemble  » est mis en question, «  l’apprendre ensemble  » mérite d’être exploré et exploité comme source d’expérience positive.

Editions Chronique Sociale
12,50 €

Réussir en Langues. 8ème Université d’Eté du GFEN
Article mis en ligne le 28 juillet 2016
dernière modification le 28 août 2016
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Savoirs, gestes et situations à construire
• Vénissieux, du 22 (13h) au 25 (13h) août 2016

La 8ème Université d’Eté du Secteur Langues du GFEN propose de travailler à ce que réussir veut dire aussi bien pour l’apprenant que pour l’enseignant ou le formateur.

- Comment construire des situations d’apprentissage qui soient des réussites pour tous les apprenants, propices à une réelle mobilisation sur le savoir parce que susceptibles d’instaurer, de restaurer, l’estime de soi, et de vaincre le fatalisme dans lequel on sombre trop facilement ?

- Comment permettre aux apprenants de dépasser une vision utilitariste, consommatrice et instrumentale de l’Ecole ?

- Comment contribuer à lutter contre l’idéologie des dons pour asseoir la pratique sur le « Tous capables » en actes ?

- Comment permettre aux apprenants, mais aussi aux enseignants et aux formateurs, de savoir lire leurs réussites et de se fixer des indicateurs de réussite supérieurs, pour progresser dans la construction de leurs savoirs et de leur émancipation ?

L’objectif de tout pédagogue n’est-il pas de viser la réussite de tous ses élèves ? Répondre à cette question, quelque peu rhétorique, ouvre sur une nouvelle question, autrement plus difficile : qu’est-ce que réussir ? C’est, dit le dictionnaire, exécuter quelque chose avec succès, aboutir dans un projet, trouver une issue. Mais ces trois acceptions sont-elles totalement équivalentes ?

La première, exécuter quelque chose avec succès, renvoie à l’exécution d’une tâche dont la réussite peut être due à de multiples facteurs, depuis le hasard ou la tricherie jusqu’à la compréhension de la procédure ou du concept… L’apprenant pourra, selon les cas, ne pas la reproduire, la reproduire à l’identique ou être capable de transférer ce qu’il a compris à d’autres situations proches.

La deuxième, aboutir dans un projet, peut supposer que l’apprenant s’est trouvé confronté à une situation complexe nécessitant la mise en lien de plusieurs facteurs et de tâches diverses. Mais la réussite, à l’école, peut signifier obtenir la moyenne, passer dans la classe supérieure, réussir un examen. Autant de projets compréhensibles, voire légitimes, qui ne garantissent pas, malheureusement, la construction de compétences de haut niveau qui, au terme d’un cycle, par exemple, seront requises… pour réussir à un degré supérieur.

La troisième, trouver une issue, peut évoquer différentes stratégies, dont l’évitement toujours possible. Mais elle peut suggérer également la recherche, le questionnement, la persévérance, la confrontation à un problème et sa résolution dont on sait la pertinence sur le plan de la construction des savoirs.

La 8ème Université d’Eté du Secteur Langues du GFEN propose de travailler à ce que réussir veut dire aussi bien pour l’apprenant que pour l’enseignant ou le formateur.

- Comment construire des situations d’apprentissage qui soient des réussites pour tous les apprenants, propices à une réelle mobilisation sur le savoir parce que susceptibles d’instaurer, de restaurer, l’estime de soi, et de vaincre le fatalisme dans lequel on sombre trop facilement ?
- Comment permettre aux apprenants de dépasser une vision utilitariste, consommatrice et instrumentale de l’Ecole ?
- Comment contribuer à lutter contre l’idéologie des dons pour asseoir la pratique sur le « Tous capables » en actes ?
- Comment permettre aux apprenants, mais aussi aux enseignants et aux formateurs, de savoir lire leurs réussites et de se fixer des indicateurs de réussite supérieurs, pour progresser dans la construction de leurs savoirs et de leur émancipation ?

Telles sont les questions et les enjeux que cette Université d’Eté se propose de mettre en travail à travers les ateliers (démarches vécues dans différentes langues, projets, chantiers de réflexion) et les apports de la recherche, plus particulièrement cette année avec l’intervention de Jean-Paul et Marie-Françoise Narcy-Combes.

Vous trouverez le programme et les informations pratiques en PJ.
Egalement sur notre site le programme et le bulletin d’inscription : http://gfen.langues.free.fr


Communiqué par
Maria-Alice Médioni
130 rue Saphir
69360 TERNAY
Tél : 04 72 24 85 63
e-mail : Maria-Alice.Medioni chez univ-lyon2.fr
Site : http://ma-medioni.fr/