Pandémie et cerveau social
Article mis en ligne le 20 novembre 2020

par Michel Simonis

Comment nous prémunir des effets délétères de la pandémie ?
Un cerveau ne peut être que social.
Quand un cerveau est placé en isolement sensoriel, les zones non stimulées s’atrophient. Un tel cerveau, quoique sain, devient dysfonctionnel par privation d’altérité. Il perçoit un monde altéré et ressent toute information comme une agression. Ce trouble acquis provoque des difficultés d’apprentissage et des troubles relationnels.

ASBL Éducation et Famille
Président : J.-P. Pourtois
Joséphine Vullo, Secrétaire
Rue des Dominicains, 24 (2ème étage)
7000 Mons
Tél. : 065/37 31 09
Site ASBL : http://www.educationetfamille.be
Facebook : Education&FamilleAsbl