Bandeau
GBEN
Slogan du site

Le site du Groupe belge d’Education nouvelle.

Groupe verviétois : « Apprendre c’est aussi »
Article mis en ligne le 19 juin 2018

par Pascale Lassablière
logo imprimer

Ce groupe verviétois est né en 2016 à la suite d’une initiative de l’asbl Grappa. Le Groupe Belge d’Education Nouvelle, par l’intermédiaire d’un de ses membres, y a pris part à partir de l’été 2017. A ce moment-là, le groupe était composé d’enseignants, de citoyens verviétois et provenant de communes environnantes.

En 2017, le groupe « Apprendre c’est aussi » étaient constitué d’une animatrice et un administrateur de l’asbl Grappa, d’un parent, de deux enseignantes (l’une en primaire, l’autre en secondaire professionnel), d’une animatrice d’ateliers d’écriture du GBEN, d’une animatrice d’ateliers de danse et d’une animatrice en école de devoirs à Verviers.
Le groupe était constitué d’une dizaine de personnes en réflexion sur le système scolaire qu’elles trouvaient violent, non respectueux de l’enfant en tant que personne, et reproducteur des inégalités de la société. Toutes ces personnes étaient concernées au premier plan, soit parce que parent ou futur parent d’enfants en bas-âge, ou d’enfants en scolarité dans l’enseignement primaire, soit enseignant dans l’enseignement fondamental.
Le groupe s’est réuni tous les deuxièmes mercredis du mois en 2017.

Pour fédérer son action, il a voulu organiser un événement dans le but de mettre en valeur des initiatives en matière d’éducation qui montrent qu’apprendre « autrement », dans le respect du rythme de l’enfant, et dans la conviction que cet « autrement » peut être un moyen de réduire les inégalités sociales à l’école.
Le groupe s’est alors mis en projet d’organiser cet événement fédérateur, à savoir une journée de rencontre citoyenne en octobre 2017, en invitant plusieurs autres organisations de Verviers, ainsi que Jacques Cornet du mouvement Changement pour l’Egalité pour clôturer la journée par une conférence sur inégalités sociales et système scolaire.
Le GBEN a participé à cette journée en organisant un atelier d’écriture sur la notion du « Tous capables », valeur centrale dans l’Education Nouvelle : « Tous capables, tous chercheurs, tous créateurs, mais à quelles conditions et dans quel but ? » Pascale Lassablière, membre du GBEN, a assuré cet atelier.

Les participants aux ateliers et conférence de la journée du 27 octobre 2017 regroupaient des étudiants futurs éducateurs et animateurs d’écoles de Verviers et d’autres villes environnantes, des étudiants futurs enseignants, futurs puériculteurs, des citoyens et enseignants de Verviers principalement. Le but de la journée était aussi de montrer les alternatives qui se font à Verviers et dans les environs et ainsi de les mettre en valeur.
Ont été partenaires de l’organisation de cette journée : l’AMO Le Cap de Verviers, Ecoline asbl (association qui travaille avec des petits et la méthodologie Montessori), Isabelle Gilson (atelier Un corps pour apprendre. Atelier danse), La collaboration de B.A.O.-Jeunesse pour l’animation de la soirée autour de la projection du film « Une idée folle » de Judith Grumbach, et de la conférence de Jacques Cornet du mouvement Changement pour l’Egalité, la collaboration du Centre Culturel de Verviers pour l’accueil dans l’Espace Duesberg pour la journée.

Les objectifs à court et moyen termes de ce groupe « Apprendre c’est aussi » sont
de renforcer le groupe qui est actuellement en questionnement
un projet de rencontres avec des dates fixées pour l’année académique 2018-2019
de produire une création collective : organisation d’un nouvel événement, d’une publication, d’un séminaire de formation.
A long terme, les objectifs et finalités du groupe sont :
de créer un espace de réflexion et d’action pour mener des actions porteuses de changements dans le système scolaire. Ceux-ci visent la transformation des pratiques pédagogiques pour créer plus d’empathie entre enseignants et enfants, entre les enfants eux-mêmes, mais également la transformation des pratiques pour créer de bonnes conditions à l’accès aux savoirs pour tous et que le travail des enseignants devienne plus collectif ;
créer un espace de réflexion et d’action pour tester des démarches, s’auto-former de manière transversale, c’est à dire que les pratiques partagées puissent trouver un écho dans la professionnalité de chacun des participants du groupe.

Durant l’année 2017, les rencontres se sont faites généralement au domicile de l’un ou de l’autre. La méthodologie était basée sur la distribution de la parole équitable. Régulièrement les objectifs ont été rediscutés, réévalués en fonction du quotidien de chacun.
Pour le moment le groupe est en diminution. Il semble que la journée du 27 octobre qui avait pour but de fédérer le groupe, ait mis en évidence des différences assez profondes dans les objectifs et intentions des participants :
certains tiennent au bien-être de l’enfant, à la considération de l’enfant en tant que personne, mais sont plus loin de préoccupations collectives pour un changement de société, pour plus de justice au sein du système scolaire et d’éducation en général.
d’autres sont militants sur ce plan, et s’ils considèrent qu’il faut bien sûr considérer le bien-être de l’enfant dans les apprentissages, ils attirent l’attention sur le fait que ces préoccupations peuvent être récupérées par les classes de population les plus aisées si on ne les lient pas prioritairement à un changement pour plus d’égalité dans l’accès aux savoirs. Leur mobile d’action est un changement de société vers une transformation des pratiques éducatives pour plus de coopération, enrayer un système basé sur la compétition.

Fin 2017 des participants ont proposé au groupe de changer son appellation pour se rallier à d’autres mouvements militants et les renforcer (L’Education Nouvelle, la Pédagogie Freinet, ou Institutionnelle…). Le groupe a décidé de se retrouver régulièrement toutes les 6 semaines dans l’année académique 2018-2019. Un appel plus large sera ainsi lancé à la rentrée 2018 avec une proposition concrète.

Pascale Lassablière, membre du GBEN
Extrait du Rapport d’activités 2017 du GBEN


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

1996-2018 © GBEN - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.6
Hébergeur : OVH