5. L’écriture effervescente
Article mis en ligne le 1996
dernière modification le 26 juillet 2020

par Charles Pepinster

"BALUSTRADE"

Axe matériel (sonorités) <------- -------> Axe idéel (idées)

Quand je reçois le mot balustrade je lui associe d’autres mots

écriture effervescente
Axe matériel (sonorités)<---------->Axe idéel (idées)
bal

lustre

estrade

ballade

rampe

garde-fou

précipice

pont

gouffre

Avec ces mots que je tisse, c’est-à-dire en prenant des mots issus des deux listes, je pourrais écrire :

"Je me balade au bal des garde-fous
Je me précipite sur l’estrade, je me penche à la rampe, je regarde les fous
sous les lustres.
Le gouffre."

Charles Pepinster.

Note :
l’écriture effervescente, pour ne pas être un pur jeu de l’esprit, gratuit et superficiel, se base sur une problématique, un texte venu en amont, une recherche, un questionnement, qu’il permet de travailler. Il est ainsi un outil intégrateur, en même temps qu’un accès à la créativité présente en chacun.

Voir un autre exemple dans l’article 20 de la plaquette : "Ecrire en classe un conte merveilleux"