Bandeau
GBEN
Slogan du site

Le site du Groupe belge d’Education nouvelle.

Pratiques d’éducation nouvelle (n° 1)
1. Editorial
Filature - filiation : tissage de liens et complicité.
Article mis en ligne le 1996
dernière modification le 14 juin 2008

par Michel Simonis
logo imprimer

Filature
Filiation

C’est un vieux projet qui prend forme : depuis le temps que le GBEN fait macérer ses ingrédients - empruntés, triturés ou inventés - dans les cuves de l’école, des classes, de la formation continuée, des groupes d’enseignants ou de parents, depuis le temps qu’il accumulait , formations, expériences, trouvailles et que circulaient en cercles plus ou moins restreints des textes - essais, réflexions, démarches- , il devenait urgent de trouver un lieu où déposer ce patrimoine accumulé, ces outils et productions plus ou moins aboutis, afin qu’ils circulent, produisent des idées - des réactions en chaînes peut-être, suscitent des envies de tenter le coup, stimulent les réflexions et les débats.

Ce document réunit des textes de Eugénie Eloy, Marie-Jeanne Fichot, Dominique Godet, Maryanne Goderniaux, Karyne Wattiaux, Léonard Guillaume, Charles Pepinster, Michel Simonis... Ils n’en sont pas nécessairement les auteurs exclusifs. Ils ont rencontré le Groupe Français d’Education Nouvelle à Besançon, Bordeaux, Millau, Marseille, Bruxelles, Wépion... et, au fil des années, s’est tissé un réseau d’amitiés et de complicité avec le GFEN, dont ils ont appris qu’il était bon de « co-piller ». Alors leurs productions sont souvent des œuvres collectives, moultes fois remaniées. Certaines cependant viennent en droite ligne de Odette et Michel Neumayer, du GFEN-Provence. Comment exprimer la richesse que des dizaines d’enseignants belges ont puisé chez eux - ou plutôt en eux-mêmes au cours de leurs ateliers ? Ces démarches, reprises de leurs animations en Belgique, indiquent une filiation, qui prend le sens d’un hommage.

Nous n’avons nulle intention de présenter un travail abouti et « tout fait ». Nos démarches ne sont pas à prendre à la lettre, ni comme leçons ni comme recettes : elles sont à mâcher, à ruminer, à digérer et ne trouveront leur pleine utilité que quand elles vous auront permis d’en inventer d’autres, à votre sauce, adaptée à vos contextes et à vos publics.

Nous avons mélangé des démarches très concrètes, les unes d’accès plus facile, les autres plus difficiles, toutes expérimentées sur le terrain, et des réflexions plus théoriques, notamment sur nos pratiques en classe, espérant que chacun y trouve son compte.

  • Ce document est à prendre lui-même comme une démarche en train de se faire. Il est conçu comme un outil évolutif. La pagination en fait foi. Outre une numérotation article par article en haut de la page, vous trouverez une pagination continue et provisoire en petits chiffres en bas, et la possibilité de faire votre propre pagination : en bas, à l’extérieur des pages, un petit espace blanc permettra à chacun de se reconstruire son propre document, selon sa disposition d’esprit, selon les ajoutes personnelles qu’il y portera.

Encore un mot.
Pour savoir où on en est, il n’y est rien de tel que le feed-back* Alors vous nous aiderez en nous faisant connaître vos réactions, vos avis, vos suggestions. Un coup de fil, un petit mot, cela a beaucoup plus d’impact qu’on le pense. Encore mieux : passez nous voir, par exemple lors d’un de nos « mercredis du GBEN »...

Michel SIMONIS

Merci à Eugénie ELOY, Marie-Jeanne Fichot, Maryanne GODERNIAUX, Dominique GODET, Karyn WATTIAUX, Léonard GUILLAUME, Charles PEPINSTER, Michel SIMONIS et à tous ceux qui ont vécu ou animé des démarches avec nous et ont contribué à ce travail collectif.

Post Scriptum
Nous avons mélangé les démarches qui s’adressent aux adultes, aux enfants, aux adolescents. La distinction n’est pas toujours facile à faire. Et puis, nous laisserons au lecteur le plaisir de découvrir à quel public chaque démarche s’adresse.

Et bien sûr, nous savons qu’il peut adapter chacune de ces démarches à son propre public en la triturant, en l’accommodant à sa propre sauce... et les faire glisser d’un public à l’autre...


Forum
Répondre à cet article

Une auberge espagnole pédagogique

L’an passé, les 23 et 24 août, une trentaine de pionniers Educ/Nouv ont vécu à Buzet, deux journées de gourmandises pédagogiques partagées, les uns initiant les autres pour faire fleurir des écoles tout autres.

Cette année, on remet le couvert...

Auberge espagnole pédagogique

des 24 et 25 août de 9 h à 16/17 h
à Buzet

Voici ce qui est prévu : on se rencontre librement sur le mode de la non directivité intervenante chère à Michel Lobrot (Madame Google vous en apprendra…), ce qui veut dire que ce sont les participants qui décident du programme, qui se groupent au gré de leurs désirs, sur des thèmes choisis par eux, avec des vieux briscarts branchés au courant alternatif ou avec des virginités utopistes. Chacun peut intervenir en proposant une démarche, des documents.
Tout quiconque peut proposer une assemblée générale, une vidéo, un témoignage, un verre de l’aménité, une séance d’impro… à sa guise.

A l’auberge de Buzet, on trouve de la vaisselle, des tables et des chaises et on se partagera les bonnes choses gastronomiques apportées quand on salivera devant l’étalage .

Namur n’est pas loin, son Auberge de Jeunesse est très prisée. On peut s’y retrouver le soir du 24 pour une virée vespérale…

PAF sur place de 2 à 5 euros (maximum) pour les deux jours à glisser dans la fente d’une boîte jolie.

Collecte des inscriptions nécessaires sur :

pepinstercharles@yahoo.be



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

1996-2017 © GBEN - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.22
Hébergeur : OVH