Bandeau
GBEN
Slogan du site

Le site du Groupe belge d’Education nouvelle.

Le LIEN indigné
Article mis en ligne le 19 février 2014
logo imprimer

Le groupe de coordination du LIEN international d’Education Nouvelle s’est réuni du 14 au 16 février 2014 à Genève déplore l’absence des représentants du Groupe Tunisien d’Education Nouvelle.


A cette réunion ont participé des Russes, des Allemands, des Belges, des Français, des Luxembourgeois et des Suisses, notamment pour préparer les futures rencontres internationale d’Education Nouvelle.

Les représentants du Groupe Tunisien d’Education Nouvelle n’ont pas pu rejoindre les travaux parce que le lundi 10 février la permission d’entrer sur le territoire suisse leur a été refusée.

Déjà en novembre dernier lors d’une précédente réunion en France, leur visa ne leur avait pas été accordé par la France. Nous n’avions pas eu les mêmes difficultés en 2012 pour entrer en Tunisie pour les Rencontres Internationales de Mahdia « Le printemps des apprentissages ».

Nous amies tunisiennes avaient pu sans difficulté venir en Belgique, à Ciney l’an dernier. La Suisse et la France sont en train de cadenasser leur accueil. Quelle frilosité ! Nous sommes inquiets de cette évolution.

Communiqué de presse

Est-il encore possible d’organiser des réunions de travail trans-Méditerranéenne de pédagogues qui se préoccupent de la réussite de tous les enfants à l’école ? Ils veulent construire une culture de paix, dénoncent les inégalités dans les sociétés et misent sur l’élaboration collective de réponses aux défis actuels.

Le groupe de coordination du LIEN international d’Education Nouvelle s’est réuni du 14 au 16 février 2014 à Genève déplore l’absence des représentants du Groupe Tunisien d’Education Nouvelle.
A cette réunion ont participé des Russes, des Allemands, des Belges, des Français, des Luxembourgeois, des Suisses, impliqués dans la formation des enseignants, la recherche pédagogique, le monde associatif, l’organisation des Forum Mondiaux et dans l’enseignement et la formation d’adultes.

Leur objet : les futures rencontres internationale d’Education Nouvelle autour d’une remise en question des pratiques actuelles d’évaluation et la recherche d’alternatives.

Les représentants du Groupe Tunisien d’Education Nouvelle n’ont pas pu rejoindre les travaux parce que le lundi 10 février la permission d’entrer sur le territoire suisse leur a été refusée.
Déjà en novembre dernier lors d’une précédente réunion en France, leur visa ne leur avait pas été accordé.
Nous n’avions pas eu les mêmes difficultés en 2012 pour travailler en Tunisie pour les Rencontres Internationales de Mahdia « Le printemps des apprentissages », qui portait sur la question de la démocratie au cœur des savoirs.

Est-il possible de ne pas faire de connexion avec les vœux d’une certaine partie de nos populations de réduire à peau de chagrin les échanges entre pays et entre citoyens engagés dans la transformation pédagogique ?

Nous déplorons ces faits qui empêchent une coopération internationale qui puise ses racines dans l’engagement de pédagogues du monde entier du début du vingtième siècle qui oeuvraient pour la construction d’un monde de paix.

Nous attirons votre attention sur une évolution sociétale et politique de repli sur soi qui pourrait compromettre nos futures coopérations, et la solidarité entre les peuples.

Pour le LIEN, Genève le 16 février 2014

Mélanie Noesen (GLEN-LIEN)
Denis Scuto (GLEN-LIEN)
Pascale Hilhorst-Lassablière (GBEN-LIEN)
Michel Simonis (GBEN-LIEN)
Charles Pepinster (GBEN-LIEN)
Eugénie Eloy (GBEN-LIEN)
Claire Descloux (GREN-LIEN)
Etiennette Vellas (GREN-LIEN)
Francine Haberstich (GREN-LIEN)
Jean-Marc Richard (GREN-LIEN)
Sandrine Breithaupt (GREN-LIEN)
Oleg De Roberty (LIEN)
Natalya Svirina (LIEN)
Tatatyana Eremina (LIEN)
Kerstin Hopp (LIEN)
David Pensé (LIEN)
Colette Charlet (GFEN-LIEN)
Joelle Cordesse (GFEN-LIEN)
Jean-Louis Cordonnier (GFEN-LIEN)
Alice Pincart (GFEN-LIEN)
Michel Neumayer (GFEN-LIEN)

Une auberge espagnole pédagogique

L’an passé, les 23 et 24 août, une trentaine de pionniers Educ/Nouv ont vécu à Buzet, deux journées de gourmandises pédagogiques partagées, les uns initiant les autres pour faire fleurir des écoles tout autres.

Cette année, on remet le couvert...

Auberge espagnole pédagogique

des 24 et 25 août de 9 h à 16/17 h
à Buzet

Voici ce qui est prévu : on se rencontre librement sur le mode de la non directivité intervenante chère à Michel Lobrot (Madame Google vous en apprendra…), ce qui veut dire que ce sont les participants qui décident du programme, qui se groupent au gré de leurs désirs, sur des thèmes choisis par eux, avec des vieux briscarts branchés au courant alternatif ou avec des virginités utopistes. Chacun peut intervenir en proposant une démarche, des documents.
Tout quiconque peut proposer une assemblée générale, une vidéo, un témoignage, un verre de l’aménité, une séance d’impro… à sa guise.

A l’auberge de Buzet, on trouve de la vaisselle, des tables et des chaises et on se partagera les bonnes choses gastronomiques apportées quand on salivera devant l’étalage .

Namur n’est pas loin, son Auberge de Jeunesse est très prisée. On peut s’y retrouver le soir du 24 pour une virée vespérale…

PAF sur place de 2 à 5 euros (maximum) pour les deux jours à glisser dans la fente d’une boîte jolie.

Collecte des inscriptions nécessaires sur :

pepinstercharles@yahoo.be



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

1996-2017 © GBEN - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.44
Hébergeur : OVH