Bandeau
GBEN
Slogan du site

Le site du Groupe belge d’Education nouvelle.

Présentation du GBEN
Orientations et pratiques
Article mis en ligne le 15 juin 2007
dernière modification le 6 juillet 2016
logo imprimer

Comme les groupes français, suisse, italien, russe, luxembourgeois (et bientôt d’autres...), le G.B.E.N. vise une transformation de la société à travers diverses institutions dont l’école.
Notre vision : agir sur le système éducatif afin de préparer une société plus juste, plus humaine, plus créative, moins mercantile et concurrente, plus solidaire et non-violente.

Nos partis-pris :

Afin de préparer une société plus juste, plus humaine, plus créative, moins mercantile et concurrente, plus solidaire et non-violente, nous agissons sur le système éducatif pour, dès la maternelle :

  • remplacer la transmission - soumission des savoirs tout faits par la construction - émancipation des connaissances toujours à remettre en question,
  • quitter l’acquisition des compétences individualisées en faveur de la recherche en groupe renforcée par une recherche individuelle préalable (auto - socio - construction des savoirs),
  • proposer des situations défis sous forme d’énigmes complexes (mais accessibles) à partir de consignes - actions. Ceci afin de rendre plus savoureux les apprentissages réputés rébarbatifs, tournant ainsi le dos aux fichiers individualisés avec contrats, aux idées vides de sens faisant suite aux leçons ex cathedra,
  • faire monter tous les apprenants aux généralisations par l’invention de règles en laboratoire de grammaire, mathématique..., vérifiées ensuite dans les livres lors d’une analyse réflexive sur la démarche,
  • collaborer avec les parents dans des réunions actives où chacun est mis en recherche créative afin de comprendre, dans l’action, ce qu’est l’apprentissage avec droit à l’erreur sans jugement,
  • dialoguer, coopérer avec les pouvoirs de tutelle pour que ceux-ci soutiennent les réalisations d’Education Nouvelle,
  • développer l’immense capacité de tous les humains (100 milliards de neurones) en suscitant leur désir d’apprendre donc en combattant l’idée fataliste « je ne suis pas capable » grâce aux groupes de solidarité et au dialogue personnalisé. Faire vivre l’idée : « Tous capables », grâce à des attentes positives développant l’estime de soi,
  • éradiquer la compétition dans des projets à caractère social, les défis socio - cognitifs portant sur les noyaux-clés du programme et des moments d’expression artistique et corporelle,
  • débarrasser l’acte d’apprendre des formes extérieures d’excitation telles que les points, les bulletins, les grades, les classements, les prix du mérite ( ... ) et ainsi donner une alternative à l’esprit de lucre voire de marchandisation généralisée,
  • transférer une partie du pouvoir des adultes vers le conseil coopératif des élèves qui peuvent exprimer aussi ce qu’ils voudraient apprendre,
  • comprendre que les comportements (la discipline) se construisent aussi dans le tâtonnement expérimental donc avec le droit à l’erreur. Dès lors, remplacer le système punitions - récompenses par le dialogue personnalisé ou généralisé lors du conseil coopératif.

Charles PEPINSTER

Forum
Répondre à cet article

Une auberge espagnole pédagogique

L’an passé, les 23 et 24 août, une trentaine de pionniers Educ/Nouv ont vécu à Buzet, deux journées de gourmandises pédagogiques partagées, les uns initiant les autres pour faire fleurir des écoles tout autres.

Cette année, on remet le couvert...

Auberge espagnole pédagogique

des 24 et 25 août de 9 h à 16/17 h
à Buzet

Voici ce qui est prévu : on se rencontre librement sur le mode de la non directivité intervenante chère à Michel Lobrot (Madame Google vous en apprendra…), ce qui veut dire que ce sont les participants qui décident du programme, qui se groupent au gré de leurs désirs, sur des thèmes choisis par eux, avec des vieux briscarts branchés au courant alternatif ou avec des virginités utopistes. Chacun peut intervenir en proposant une démarche, des documents.
Tout quiconque peut proposer une assemblée générale, une vidéo, un témoignage, un verre de l’aménité, une séance d’impro… à sa guise.

A l’auberge de Buzet, on trouve de la vaisselle, des tables et des chaises et on se partagera les bonnes choses gastronomiques apportées quand on salivera devant l’étalage .

Namur n’est pas loin, son Auberge de Jeunesse est très prisée. On peut s’y retrouver le soir du 24 pour une virée vespérale…

PAF sur place de 2 à 5 euros (maximum) pour les deux jours à glisser dans la fente d’une boîte jolie.

Collecte des inscriptions nécessaires sur :

pepinstercharles@yahoo.be



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

1996-2017 © GBEN - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.44
Hébergeur : OVH